À Dieu, Christian

Publié: 29 février 2008 par astringues dans Orléans
Tags:, , ,

Quand j’ai lu dans l’article de LibéOrléans que les obsèques du regretté Christian Weber auraient lieu en l’église de Saint-Cyr-en-Val, j’ai été quelque peu intrigué. En effet, bien que je ne connaisse que très peu personnellement l’homme, j’avais du mal à imaginer la compatibilité de ses engagements militants avec la pratique du catholicisme tel que je l’imaginais.

La très belle cérémonie à laquelle j’ai assisté jeudi m’a fortement détrompé. Les nombreux témoignages célébrant tour à tour le père, le géologue, le militant associatif pointaient tous vers la même valeur caractéristique : l’homme.

L’amour de l’humain, son respect, la volonté de le soutenir, l’aider, le défendre parfois, l’encourager et le motiver souvent : voilà où se trouve la philosophie commune entre l’activité laïque de Christian et ses convictions religieuses. Là où le prêtre et l’enseignant se retrouvent, n’en déplaise à certain, c’est dans l’engagement généreux vers les autres. J’avais donc un peu oublié, à ma grande honte, que le fait religieux n’est pas uniquement vecteur d’obscurantisme et d’intolérance, mais parfois aussi de don de soi.

Cette cérémonie qui ressemblait tant à Christian aurait probablement agacé sa modestie. Elle lui ressembla pourtant beaucoup, dans sa variété, sa richesse humaine et ses messages de tolérance. Lui qui plissait ses yeux clairs en agitant le bracelet d’argent qui flottait à son mince poignet, et dont le simple regard vous faisait paraître quelqu’un d’important pour lui, aurait probablement préféré moins d’admiration ostentatoire. Il aurait cependant apprécié, je pense, l’intervention inattendue de l’organiste de la paroisse, qui ne le connaissait pas, et qui prit la parole à la fin de la cérémonie pour déclarer : « j’ai découvert un grand homme » avant de s’installer à son instrument pour y jouer un morceau de Requiem.

Enfin, comme pour tenter de combler le vide immense que sa disparition laisse dans les milieux associatifs orléanais, Christian nous a laissé un testament politique, que vous pourrez trouver sur son site et que je joins à ce billet.

Á Dieu, Christian, j’espère que là où tu es, tu trouveras d’autres âmes à éclairer.

Etre de gauche aujourd’hui.pdf

Publicités
commentaires
  1. hercule dit :

    Hé oui, l’habit ne fait pas le moine …

Exprimez-vous sur le sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s