Qu’il est bête !

Publié: 15 mars 2008 par astringues dans Education, Société
Tags:, , , ,

Depuis des dizaines d’années, diverses campagnes médiatiques ont été organisées et financées par les pouvoirs publics pour amener les citoyens à modifier tel ou tel comportement dit « à risque ».

La plupart d’entre elles visaient à stigmatiser tel ou tel type de personne, en le mettant dans une situation où il paraisse ridicule, inquiétant ou repoussant. Le genre « Tu t’es vu quand t’as bu ? » ou le visage sombre du pédophile traquant vos enfants sur les forums (ou les blogs, oups !) derrière un beau masque blanc.

C’est fini. Maintenant, les français sont intelligents.

Du moins c’est ce que laisse entendre une campagne d’affichage de la prévention routière. Loin de la jouer : « Regardez, c’est l’autre qui se comporte pas bien ! », c’est un appel au respect mutuel, au partage de l’espace et à la tolérance.

Prévention routière

Inspirée de cette célèbre phrase de Pierre Desproges : « L’ennemi est bête : il croit que c’est nous l’ennemi alors que c’est lui« , cette campagne vise à promouvoir le partage de l’espace de circulation entre tous ses acteurs. L’étude de la Prévention Routière a montré que chacun se croit propriétaire de son espace : l’automobiliste ne supporte pas que le motard s’insère sur SA route (en plus il est moins gêné par les bouchons, c’est agaçant, quoi !), le piéton ne tolère ni rollers, ni skateboard, et les cyclistes ne respectent rien ni personne, pas même les feux rouges.

L’idée nouvelle, c’est d’arrêter d’opposer systématiquement les gens et d’en appeler aux respects des autres.

Oui, nouvelle. Car depuis quelques temps on a plus souvent entendu opposer les catégories : la France qui se lève tôt vs les feignants de chômeurs, les racailles de banlieue vs les petites gens bien pensants du centre ville, les privilégiés de fonctionnaires vs ceux qui mouillent vraiment le maillot, les curés vs les enseignants… la liste pourrait être complétée ad libitum.

J’ose espérer que cette campagne soit réussie du point de vue de l’efficacité routière, afin qu’elle en inspire d’autres, aussi éloignée que possible du manichéisme habituel qui nous infantilise en nous ré-expliquant le bien et le mal. Dans le vaste débat « prévention ou répression ? », répondons éducation !

En parlant de bien et de mal,  cette chanson ne révolutionnera pas la philosophie post-moderne, mais elle en parle si joliment :

Publicités

Exprimez-vous sur le sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s