Désinformation ou propagande ?

Publié: 8 avril 2008 par astringues dans Médias, Société
Tags:, , , , , , ,

Dès qu’il utilise le quart de la moitié de ses facultés intellectuelles, n’importe quel français moyen peut le voir : la télévision ne dit pas la vérité. Pas toute la vérité, quelquefois. Une vérité déformée, souvent. Parfois même elle ment totalement.

Elle utilise pour cela toute la palette de ce qu’elle peut proposer comme émissions diverses, à commencer par la publicité (oui, vu le nombre d’heures qu’elle occupe, on peut maintenant la considérer comme une émission), les émissions dites de divertissement et même les programmes de « grands » reportage dont les journalistes s’aventurent pourtant plus souvent à interviewer les humoristes à la mode dans leurs hôtels parisiens qu’à arpenter le fond de l’Irak pour y témoigner des exactions des GIs.

Mais là où l’on atteint le summum du mensonge pernicieux, à l’instar des images subliminales, c’est dans les journaux télévisés. Démonstration.

Le pouvoir des mots et de l’image, associés consciencieusement (au sens propre) et intelligemment, est redoutable, on le sait. Pour nous rendre compte à quel point cela se convertit parfois en pure manipulation politique, décortiquons, à la manière de l’excellent site Acrimed, un extrait du journal de 20 h sur France 2, le 2 avril dernier.

Notre brave David Pujadas, après quelques bonnes nouvelles sur la santé de la démocratie mondiale (super, les cubains vont avoir le droit d’acheter les téléviseurs au prix de deux ans de salaire !), nous annonce que le gouvernement a trouvé le moyen d’économiser 6 à 7 milliards d’euros l’an prochain.

Première remarque : dressez l’oreille tant que vous pourrez, jamais vous n’entendrez les mots rigueur ni austérité, bannis par la volonté présidentielle pour ne pas faire de la peine aux gens.

Le détail des ces mesures, destinées à combler en partie les 15 milliards de cadeaux fiscaux octroyés aux plus riches d’entre nous, fait froid dans le dos : ces économies se feront dans les domaines de la santé, du logement et de l’emploi, puis par le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Souvenez-vous, nous sommes en 2008, la santé n’a jamais été aussi chère et devient inaccessible pour beaucoup, la crise du logement atteint des records et le nombre de salariés en CDI à temps plein est devenu si ridicule que il vaut effectivement mieux parler de chômage que d’emploi. Quand aux fonctionnaires, ils ne sont que la partie visible de l’iceberg de la déstructuration du service public.

Revenons sur la forme. Pujadas nous annonce un reportage sur la formation professionnelle, où se dépense chaque année 25 milliards d’euros.

Notez : Toujours commencer avec l’annonce d’une somme énorme, ça impressionne.

Voici maintenant comment le journaliste décrit la formation professionnelle : « Un système opaque et trop complexe selon un rapport qui sera mis (sic) demain et qui préconise plus d’efficacité. »

Analysons :

Un système opaque : Des choses vous sont cachées, donc elles ne doivent pas être avouables. Prudence et suspicion sont donc de mise.

trop complexe : C’est pas que vous soyez cons, mais vous n’y comprendrez rien. L’administration, c’est bien connu, prend plaisir à complexifier la vie des usagers, alors que le gouvernement essaie de la simplifier (remarquez, c’est pas faux, « Dehors les étrangers » c’est facile à comprendre).

selon un rapport : Lequel ? écrit par qui ? après quelle étude ? On n’en sait rien, mais c’est un rapport et ça se respecte, quel qu’il soit. Où l’on retrouve l’acceptation d’une caste supérieurement intellectuelle qui pense pour nous et qui parfois nous fait l’honneur d’écrire un rapport pour nous livrer les conclusions auxquelles nous devrons nous plier.

qui préconise plus d’efficacité : Surprise ! être efficace, c’est bien. Lancer l’argent par les fenêtres, c’est mal. Vos parents ne vous ont rien appris ?

Enfin, cerise sur le gâteau, observez l’image derrière le présentateur. Le titre du reportage : Formation : le Gaspillage ?

Et voilà le travail : vous n’avez pas encore vu le reportage, vous ne connaissez ni son contenu, ni celui du fameux rapport et en 2 secondes chrono votre idée est faite : il faut économiser de l’argent sur la formation professionnelle, puisque il est évident que le système est dispendieux et inefficace.

Je ne suis pas un prosélyte de l’extrémisme ou un fervent « crieur au loup », mais je suis sûr que Goebbels aurait adoré. Restons vigilants si nous souhaitons conserver un peu de liberté de penser par nous-mêmes : pour cette escroquerie intellectuelle que j’ai perçue, combien m’ont échappées ?

Publicités
commentaires
  1. darklordcenter dit :

    Ne vas pas à Goebbels, et le bourrage de crane pendant la Première Guerre Mondiale ?
    C’était plus qu’un mensonge.
    Quoi que, Goebbels était un homme nazi et propagandait une idée partisane non efficace. Bon, je vais pas continuer à te reprocher Goebbels, mais je le trouve trop fort sur l’idée du mensonge.

  2. astringues dit :

    Joseph Goebbels : « Il fut ministre du Reich à l’Éducation du peuple et à la Propagande sous le régime nazi (1933-1945) et son nom reste indissolublement lié à l’emploi des techniques modernes de la manipulation des masses. » (source Wikipedia)

    C’est à cela que je faisais référence.

  3. darklordcenter dit :

    Je vois. Excuses-moi.

  4. jardin dit :

    Merci de ton analyse, Astringues, il nous en faudrait plus souvent, des textes comme celui là qui décryptent mot à mot tous les sous entendus d’un baratin qui se prétend innocent.

    Mais il me semble que ce réflexe commence à se répandre au niveau du public, si longtemps mystifié.

  5. Circé dit :

    Bravo, c’est exactement cela.
    Dernièrement info du même acabit.
    Traquer les niches fiscales.
    On annonce un gros chiffre 750 millions d’euros pour peu de familles ( un nombre à 5 chiffres que je n’ai pas retenu).
    Voilà qui serait de bon augure, comment ? tous ces riches qui s’en mettent pleins les poches sur le dos des plus démunis et bien, ils vont voir ce qu’ils vont voir.
    Mais…Car il y a un MAIS :
    Dans la foulée est annoncée la volonté de supprimer la demie part supplémentaire aux familles mono-parentales dans le calcul de l’impôt ou comment gruger le maximum de personnes en leur faisant croire que les gros salaires ( comme auraient dit Jean Yanne) étaient visés.
    A terme nombres de familles qui ne payaient pas d’impôt vont dorénavant en payer, sans gagner plus, en voyant leurs moyens de subsistance largement amputés ( cf réforme calcul des allocs, là encore, gros enfumage on parle de la carte SNCF : Tollé, réforme des allocs : rien ou si peu…) , le pouvoir de se soigner correctement en berne, etc…etc…
    Chaque journal télévisé devrait être suivi d’un décryptage soigneux.
    Pouvoir et Mensonge d’état font bon ménage.

  6. Decadence dit :

    Somehow i missed the point. Probably lost in translation 🙂 Anyway … nice blog to visit.

    cheers, Decadence.

  7. astringues dit :

    @ Decadence : Tell me where you got stocked, I’ll try to translate the rest for you if I can 😉
    Cheers

Exprimez-vous sur le sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s