Descartes, reviens !

Publié: 14 janvier 2011 par astringues dans Société
Tags:, ,

« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée. » disait le philosophe dans son discours de la méthode en 1637. L’actualité récente prouve soit qu’il s’est lourdement trompé, soit que l’évolution de l’humanité ne s’est pas faite dans le bon sens.

Wikileaks me fait peur

C’est ce qu’a constaté un homme de Floride, qui estime que les révélations du mouvement de Julian Assange sur le gouvernement des États-Unis ont provoqué chez lui de l’hypertension et une dépression à cause de sa « peur de vivre sous la menace d’une autre guerre nucléaire » (source). Donc, en bon citoyen, il a décidé de porter plainte contre Assange pour trahison et de lui réclamer 1,5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Il faudrait déjà expliquer à ce brave homme que nous n’avons pas encore connu de guerre nucléaire (sauf les japonais, mais c’était juste pour tester la bombinette US, donc ça compte pas), sinon il n’aurait probablement pas la possibilité d’emmerder les tribunaux ni d’engraisser un avocat pour rien.

Ensuite, si on devait porter plainte chaque fois que quelque chose nous fait peur… tiens, mais pourquoi pas, en fait ? Je m’en vais de ce pas écrire au procureur et assigner les tribunaux tous ceux qui m’ont angoissé dernièrement :

  • Brice Hortefeux, Marine Le Pen et Éric Zemmour, pour la facilité et le naturel avec lequel ils profèrent des monstruosités racistes, xénophobes et dupont-lajoie alors même qu’elles sont punies par la loi ;
  • Mac Donald’s pour le taux de lipides et de glucides contenus dans un Big Mac ;
  • L’invasion publicitaire dans nos villes et nos campagnes ;
  • La tenacité avec laquelle on enterre des tonnes de déchets nucléaires en se disant que bien sûr, un jour on saura quoi en faire (vu que leur radioactivité va durer des millions d’années, c’est vrai qu’on a le temps !) ;
  • Ajouter vos peurs ici…
Sex toy high-tech

Je ne sais comment qualifier ce fait divers, ou plutôt je m’interroge encore sur l’impression qu’il me laisse : sordide, navrant, écœurant… toujours est-il que la bêtise humaine a encore franchi une étape.

Les faits : Après une rencontre en discothèque, une femme et un homme se retrouvent au lit pour des ébats sexuels assez épicé, comprenant notamment l’usage d’accessoires. Au matin, l’homme, dans une attitude très classe, lui explique que bon, ça va bien pour une nuit, mais qu’il a mieux en magasin et qu’il n’a pas l’intention de la revoir et la laisse sur ces bonnes paroles. Vexée, notre brave dame cherche alors son téléphone portable et, ne le trouvant pas, suppose que son « galant » lui a dérobé. C’est alors que l’appareil se met à sonner et qu’elle se rend compte qu’il se trouve… dans son vagin ! Elle ira porter plainte pour viol mais, à cause de ses déclarations contradictoires et du consentement manifeste de leurs pratiques sexuelles, sera déboutée.

Au-delà de l’aspect judiciaire (encore !) et sans juger la variété des ébats auxquels tout un chacun a le droit de se livrer si ils ne sont pas forcé, je m’interroge sur la santé mentale des deux tourtereaux d’une nuit : aller introduire un téléphone dans le corps de quelqu’un reflète quand même une certaine perversion, ne serait-ce qu’en prenant en compte que les conditions d’hygiène ! Par ailleurs, comment imaginer ne pas se rendre compte qu’on a un objet de cette taille  dans le vagin ? Certaines femmes se plaignent parfois de la gène que représente un tampon, alors un téléphone, même miniaturisé ?

Ça n’a rien à voir…

Des amis rencontré hier soir me disaient, connaissant mon peu d’appétance pour l’extrême-droite : « Alors, Jean-Marie Le Pen s’en va, tu devrais être content ? » Et bien non.

Lutter contre des hommes n’est jamais une solution : ce sont les idées qu’il faut combattre.

Publicités

Exprimez-vous sur le sujet :

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s